« Planetism: moving from theory to practical implementation | Accueil | Naissance d’une monnaie locale en Touraine »

05/09/2015

Commentaires

Michel Sylvestre

va-t-on la COP21 à pied ou prend on la voiture proposée gracieusement par Renault Nissan ...?

Alternatiba, initiative citoyenne, y va en vélo ; ils sont en route et passeront à Tours le 16/09 et à Amboise le 17/09
Michel CCFD Terre Solidaire

Jean-Thierry Winstel

Très bon article Didier (comme d'habitude). J'espère de mon côté qu'on aura fait un saut technologique en 2050 pour alimenter en énergies renouvelables depuis chez soi nos satanées voitures électriques ! Revers de la médaille, si chacun disposera d'énergie gratuite depuis son logis, il pourra s'en servir à des fins moins enviables, si, pour des raisons idéologiques ou religieuses,l'avenir de notre civilisation est justement ce qu'il veut combattre...

Leo de Buday

Bel effort Didier,
Mais que pouvais répondre Carlos Ghosn d'autre?
Je songe depuis un certain temps a changer mon vehicule veillissant, pour un vehicule plus recent et plus sobre.
Mais le choix s'avere compliqué.
Les véhicules diesels émettent des microparticules, mais ont moins d'impact CO2 et sont clairement plus economiques lorsque l'on vit loin des villes.
Les vehicules essence emettent plus de CO2 et sont plus couteux a l'usage, sauf en ville ou on devrait normalement privilegier les transports en commun.
L'essence hybride n'est pas economique loin des villes.
Le diesel hybride est interressant, mais beaucoup d'agglomérations vont prochainement interdire le diesel en ville.
L'electrique seul n'offre pas d'autonomie exploitable, sauf Tesla qui requiert un budget consequent.
La duree de vie des vehicules hybrides ou electrique est egalement serieusement reduite par le cout des batteries. Pour un peugeot 3008 hybride, on parle de 8000 €. Autant dire qu'apres 5 ans le vehicule est probablement impossible a revendre et finira probablement a la casse...
Les pertes financieres sur ces vehicules seront donc encore plus fortes.
Je ne mentionne pas les proprietaires de Volkswagen qui ont probablement perdu en decote...
Ce manque de visibilité, ces reglementations imprevisibles, et ces investissements automobiles onéreux provoquent le "wait and see" ou un maximum de personnes emmeneront leurs vehicules jusqu'a la casse.

Didier - Citoyen du Monde

Merci Leo pour ce commentaire !
La solution, comme dit à Carlos G, c'est les nouveaux usages de la voiture (partage, co-voiturage, location ponctuelle, ...), marche à pied, vélo, transport en commun ... C'est plus difficile en campagne, mais avec de l'imagination, de la coopération et un autre rapport au temps ... il y a sûrement des progrès possibles ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.